Manager à distance : quels risques pour les télétravailleurs ?

Manager à distance : quels risques pour les télétravailleurs ?

Plusieurs études et enquêtes sont menées en France pour suivre l’évolution du télétravail et son impact sur les entreprises, notamment depuis le début de la crise sanitaire.

Selon les résultats d’enquête menée par l’association des entreprises du parc du chêne, AEPAC, à Bron, auprès de laquelle FP Conseil est adhérente, il en ressort que depuis le début du confinement, 51% des salariés sont en télétravail or, parmi eux, 45,45% disent avoir des difficultés. Les raisons en sont souvent l’isolement, l’installation au poste mais également la peur de perdre son emploi. 

Ces résultats rejoignent diverses statistiques qui ont démontrées que les télétravailleurs se sentent isolés et certains d’entre eux souffrent de détresse psychologique. Les réunions non anticipées sont un des facteurs aggravant la détresse psychologique. En effet, 60% estiment que le télétravail crée plus de réunions. De plus, l’impossibilité d’avoir un espace adéquat pour travailler est un facteur de risque.

Mais peut-on parler de nouveaux risques ? Le télétravail génère t-il plus de risques en période de crise ? 

Fondamentalement, les risques pesant sur les salariés en entreprise sont les mêmes que ceux des télétravailleurs. Seulement, la distance créée par la séparation physique entre l’employé et l’organisation associé (mangement) peut augmenter la criticité de certains risques. 

Les risques santé identifiés pour le télétravailleur 

Nous distinguons aujourd’hui 3 types de risques bien précis : les risques psychosociaux (RPS), les risques travailleur isolé, les risques liés au travail sur écran (TMS)  pouvant générer potentiellement des troubles musculosquelettiques. 

Des facteurs de risques RPS

Sont accrus en cette période inédite, dû au travail haché interrompu, dû aussi à trop d’informations (infobésité), à la peur de l’échec mais aussi à l’incertitude.

Des RPS d’une e-taylorisation qui limitent la résilience.

Des effets

Stress lié au matériel inadapté, à la violence externe due à la communication difficile avec les clients ou avec les mangers, ce qui nourrit l’absence de soutien social.

Stress lié au contexte socio-économique : perte d’emploi, incertitudes sur l’avenir de l’entreprise, chômage partiel etc.

Des conséquences d’un management défaillant 

Intensité et complexité du travail qui peut générer du Burn Out lié à la gestion du temps et à la difficulté de scinder vie personnelle et vie professionnelle. 

L’isolement social peut entrer en compte et, le ressenti de ne plus faire partie d’un groupe peut aggraver ces risques-là. 

Le Stress représente alors un facteur aggravant du risque TMS. 

Les risques en lien avec le travail sur écran 

un travail intensif sur un poste de travail mal adapté peut engendrer des effets sur la santé tels que notamment, la fatigue visuelle etc. 

Risque travailleur isolé

Aussi, l’employeur doit prendre en compte d’autres risques liés à son employé au télétravail et se poser la question de la détection d’un malaise, d’une chute, d’un éventuel accident, des modalités de prévenance et d’intervention des secours. 

Quelques pistes de solutions à adapter selon votre contexte ?

Une des solutions et non des moindre est de former vos managers au management à distance afin d’obtenir et maintenir l’adhésion du salarié et d’établir un mode de coopération générative entre les membres des équipes.

FP Conseil accompagne vos structures à mettre en place une démarche projet afin de préparer la sortie de crise et anticiper votre organisation future. 

Un bénéfice certain pour votre organisation qui viendra instaurer un environnement satisfaisant pour l’employé et réduire les risques pour l’employeur.